Ce site indépendant recense les bonnes adresses et bons plans sur la base de conseils de vrais Torontois. Notre sélection s'appuie sur des critères de qualité, de prix et d'originalité. Nous espérons qu'il vous fera voyager et découvrir la ville sous un angle différent !

PARC PROVINCIAL DE KILLARNEY

Parc Provincial de Killarney
Situé à 5h de route au nord de Toronto, ce parc de 645 km² a été créé sous l'impulsion du Groupe des Sept, célèbre association de peintres paysagistes Canadiens. Ils y venaient pour immortaliser les sublimes côtes de granite rose plongeant dans la baie Georgienne, les crêtes de quartzite blanc de la chaîne de montagnes La Cloche (parmi les plus anciennes au monde) et les lacs d'eau cristalline qui parsèment le parc. Au programme : courtes ou longues randonnées de plusieurs jours et canot-camping.

Infos pratiques

Le parc est accessible tout au long de l'année. Pour s'y rendre, emprunter l'autoroute 400, qui se transforme ensuite en 69, puis tourner à gauche sur la 637. L'unique centre d'information est situé à l'unique camping aménagé du parc au lac George. Le petit village de Killarney, situé à une dizaine de kilomètres de là, offre de quoi se restaurer, faire quelques courses et dispose d'un LCBO. Le parc ne fournit pas de matériel de location donc voir avec les deux loueurs de canots : Killarney Outfitters et Killarney Kanoes

Carte du parc


Voir également cette carte très précise.

A quel moment visiter le parc ?

Le parc se visite en tous temps et il change de visage à chaque saison.
- Printemps (mai) : c'est, selon nous, l'époque idéale car il ne fait pas encore trop chaud, il n'y a aucune bestiole volante ni aucun randonneur, les campings sont disponibles (les nuits peuvent être bien fraîches), mais c'est surtout le meilleur moment de l'année pour observer les animaux sauvages qui viennent très nombreux près des circuits de rando et des lacs.
- Été (juin - septembre) : c'est la période la plus chaude et la plus convoitée des visiteurs. Il faut vraiment s'y prendre 3 à 5 mois à l'avance (les réservations sont ouvertes 5 mois à l'avance et sont prises d’assaut) pour réserver les emplacements de camping, que ce soit pour le camping aménagé ou pour l'arrière-pays et encore plus pour les weekend à jours fériés. À cette période les sentiers sont plus encombrés par les randonneurs et il est plus difficile de voir les animaux. En revanche, l'eau des lacs est plus chaude et invite à la baignade. C'est surtout niveau bestioles volantes que vous serez servis. Tout y passe et en grande quantité (moustiques, mouches noires, taons, mouches à chevreuil). Mais rassurez-vous, la saison des moustiques va de mi-mai à mi-juillet. Donc à partir de début août vous serez bien plus tranquilles.
- Automne (septembre - novembre) : avant que les feuilles ne tombent, le parc est paré de couleurs magnifiques à la mi-septembre (bien plus tôt que vers Toronto) et est encore plus photogénique que d'habitude, on croise encore des animaux mais beaucoup moins de touristes et d'insectes.
- Hiver (décembre - mars) : une saison à ne surtout pas négliger, au contraire. La forêt est recouverte d'un manteau blanc épais de 40 cm en moyenne. On y voit les traces de passage d'animaux, on peut marcher sur les lacs, faire du ski de fond, des randos avec ou sans raquettes, du camping d'hiver, etc. 

Le camping développé du parc

Le camping de George Lake dispose de 128 sites (dont 31 sans radio), de douches, de toilettes et d'une buanderie. Compter 38.42$/jour pour un emplacement sans électricité, 44.7$/jour pour un emplacement avec électricité, auxquels s'ajoutent les droits d'entrée du parc de 14$/jour/véhicule. Notez que les emplacements ont un maximum de 6 personnes et 2 tentes. Toujours à ce camping, on peut également dormir dans des yourtes. Compter 97.18$ (inclut le droit d'entrée du parc et 6 pers.). Elles disposent de 6 couchages, d'une table intérieure avec des chaises, d'électricité, d'un BBQ extérieur, d'un locker à nourriture, d'une table de pique-nique et d'un coin feu. Malheureusement, l'expérience des yourtes est un peu décevante : humides et sujettes aux moisissures, sans charme ni authenticité, matelas et couchages peu confortables, prévoir le nécessaire de couchage dont draps. En revanche, c'est une bonne solution pour les escapades hivernales.
Composer le 1-888-668-7275 pour les réservations dans ce camping et prévoir de s'y prendre très en avance. Réservations non-disponibles (c'est sur la base du premier arrivé, premier servi) de Thanksgiving à avril (sauf pour les yourtes). 

Le camping dans l'arrière pays (canot-camping et longues randos)

Le parc offre 183 emplacements accessibles en canot (max 9 pers.) et 33 accessibles en rando (max 6 pers.). Il faut réserver longtemps à l'avance car les places partent très vite en indiquant sur quel lac vous allez dormir. Ensuite, c'est premier arrivé, premier servi. Nous conseillons de camper autour des lacs de Killarney et OSA. Compter 11.87$/jour/pers. auquel s'ajoute les droits d'entrée du parc de 14$/jour/véhicule.
Faites très attention au choix du parcours, ne prévoyez pas trop long ! Un portage de 1 km peut déjà prendre jusqu'à 1h si vous êtes trop chargés et que vous devez faire plusieurs trajets (contre 20 min si vous voyagez léger). Pareil, si vous traversez un lac avec un vent de face, les durées peuvent tripler... Mais le mot d'ordre est surtout de voyager léger. Laissez donc tout ce qui n'est pas indispensable dans la voiture et remplacez tout ce qui est lourd ou encombrant par son équivalent petit et léger (les bouteilles d'eau par une pompe filtrante, le petit déjeuner continental par des barres céréales, les bières par des cubis de vin, les fruits par des fruits secs, etc.). Les contenants en verre et boîtes de conserves sont interdits car le parc demande à ce que toute marchandise apportée puisse être brûlable sur place si besoin (vous pouvez les transférer dans des tupperware). Même si vous êtes bien équipés, prévoyez de louer un baril de nourriture pour protéger vos aliments d'éventuels ours et autres animaux du parc. Et bien sûr, ne laissez aucuns déchets derrière vous. 
Composer le 1-888-668-7275 pour les réservations dans l'arrière pays et prévoir de s'y prendre très en avance.

Si le camping ne vous plait pas

Rendez-vous au village de Killarney. Il y a notamment le Killarney Mountain Lodge, très bien situé en bordure du canal et proche du bar, de l'épicerie, du LCBO et du fish and chips du village. Compter 75$/pers./nuit pour une chambre cosy et petit déjeuner compris. Kayaks et canots en libre service, accès direct sur la randonnée du phare (5km aller-retour) et la marina vous emmènera gracieusement de l'autre côté de la rive pour la randonnée de George Island (7.5km total), sublime avec ses criques de roches rouges aux eaux turquoises et sa vue sur les falaises de la Cloche.

Les randonnées conseillées

Les ultras-randonneurs vous diront qu'il n'y a qu'une randonnée à faire, celle de La Cloche Silhouette (plus de photos ici). Longue de 80km avec des passages difficiles, elle se fait en 7 à 10 jours. C'est certainement l'expérience la plus sauvage du parc qu'il soit possible de vivre. Heureusement, il y a aussi 6 autres randonnées du parc faisables en journée auxquelles s'ajoutent les randonnées du phare et de George Island accessibles depuis le village de Killarney. Nous conseillons la randonnée de Chikanishing (3km), facile, pour voir la côte de granite rose, celle de The Crack (6km), plus technique, pour avoir une vue emblématique du parc depuis une haute colline de quartzite blanc, la Silver Peak (14km), difficile, elle remporte le maximum de suffrages et est sensiblement identique mais plus impressionnante que The Crack et pour finir la George Island (7.5km), facile, avec des alternances de roches, de nature et de baies. Plus de détails sur les randos ici et ici

Animaux que l'on peut observer à Killarney

On trouve beaucoup d'ours noirs, c'est même la destination conseillée pour les observer. Comme d'habitude, nous rappelons qu'ils ne sont pas dangereux. Il y a tellement de bleuets et autres délicieuses baies à manger dans la forêt qu'ils ne seront pas intéressés par votre nourriture industrielle si vous ne laissez rien trainer. Toutefois, et pour ne pas tenter le diable, veillez à toujours enfermer votre nourriture (et tout produit ayant un parfum) dans un baril ou dans un sac suspendu à une branche. En dehors d'eux on note la présence de loups, d'orignaux, de biches ou encore de castors. 

LIENS UTILES

Site officiel (un peu léger) : http://www.ontarioparks.com/park/killarney/fr/

Pour s'équiper en matériel de camping : http://www.bonsplanstoronto.com/2012/05/mec-canadian-tire-materiel-de-camping.html

Pour avoir la météo officielle du parc : http://meteo.gc.ca/city/pages/on-146_metric_f.html

Pour suivre l'avancée des couleurs automnales : http://www.parkreports.com/fall/french/




View Larger Map

Leave a Reply